La maison dite du Griffon
Maison du Griffon - Photo  N. Blaya

Cet édifice semble être la maison la plus ancienne encore conservée à Figeac. Il daterait du milieu du XIIe siècle.
Cette petite maison à corps unique fut édifiée au bord d'une des principales places marchandes de la ville. Elle est construite en grès de moyen appareil jusqu'au premier étage dont les pierres soigneusement taillées et assemblées laissent apparaître des joints de très faible épaisseur. Le rez-de-chaussée de la façade principale favorise la place du commerce en s'ouvrant par deux arcades brisées. Ainsi, la porte d'entrée se trouve sur la rue latérale. Les façades médiévales sont encore lisibles malgré la création d'un niveau d'entresol et le percement d'ouvertures modernes à chaque étage. La maison présentait un étage en pierre et deux étages en pans de bois entre des chaînes d'angle en pierre, en encorbellement sur des modillons. Au premier étage, la pièce principale d'habitation, la " salle ", était largement ouverte sur la place par des fenêtres ternées à deux colonnettes et trois arcs légèrement brisés. Cette salle mesurait environ cinq mètres de côté et sa hauteur était de trois mètres cinquante. Le sol était recouvert sans doute d'un plancher ou dallé de carreaux de terre cuite. Dès le XIIe, siècle une cheminée devait permettre de chauffer cette pièce principale et d'y préparer les repas. Un évier et des latrines étaient aménagés dans le mur donnant sur l'entremis. Les fenêtres étaient munies de coussièges afin de se tenir au plus près de la lumière. Ces baies se fermaient par des volets intérieurs, bloqués à l'aide d'une barre de bois.
Au second étage, les pans de bois disparus furent remplacés par une maçonnerie de blocs aux dimensions régulières au XVIIe siècle. Des modillons de pierre sculptés attestent d'une disposition en encorbellement. Cet étage était destiné à l'habitation comme en témoignent les traces situées sur les façades secondaires, correspondant à une galerie de circulation en bois qui devait donner accès aux chambres.
Au troisième étage se trouvait une chambre mais aucune structure des combles n'a été conservée.

Haut de page

Le bâtiment

Sur la façade sud, façade principale, le rez-de-chaussée s'ouvre par deux arcs de boutique médiévaux. Un étage d'entresol a été réalisé au XIXe siècle. Le cordon régnant à l'appui des fenêtres est très épais et possède une moulure en bandeau souligné par une gorge et un tore. Les contours des ouvertures du premier étage sont en grande partie conservés. Ces ouvertures sont restituables sous la forme de deux baies ternées à colonnettes. Trois des modillons qui supportaient l'encorbellement du deuxième étage en pans de bois sont conservés, mais il en existait deux autres, apparemment sciés. Des traces de poutres de plancher conservées sur la façade sud attestent de la présence d'un troisième étage en pans de bois. Ce niveau pourrait également correspondre à des combles particulièrement élevés. Ces quatre niveaux confèrent un aménagement exceptionnel dans une maison médiévale.
Sur la façade est, le rez-de-chaussée s'ouvrait par un grand arc, actuellement muré, formé de claveaux larges, profonds et bien extradossés. La porte d'accès aux habitations, haute et étroite, donnait sur l'escalier qui menait à l'étage. Elle possédait un système particulier de fermeture avec les gonds extérieurs ouvrant ainsi le vantail sur la rue. Au premier étage, un petit arc brisé sans piédroits, comblé de briques, correspond au seul vestige de la petite cheminée qui chauffait la salle. Cette cheminée fait l'objet d'une habile reprise perceptible par quelques blocs cassés de part et d'autre de l'arc. Ce foyer est donc postérieur à la construction de la maison mais reste très probablement médiéval. A l'extrémité nord de la façade s'élève la tête de mur qui monte jusqu'au niveau de la toiture. Le pilier d'angle servait de support rigide pour soutenir les planchers et la toiture. Sur cette rue, le mur n'était pas décoré de modillons sculptés pour supporter les colombages, mais de larges trous indiquent que le pan de bois était soutenu par des solives formant encorbellement.
Dans la venelle à l'ouest du bâtiment donnait l'évier dont la construction en avancée du mur est encore visible. Des latrines donnaient sur la façade ouest dont la saillie est portée par des modillons sculptés.

Maison romane axonométrie couleur - dessin AL. Napoléone et Arche et Ombre
Essai de restitution de la maison du Griffon
en vue axonométrique

Haut de page

 

 photo - Nelly Blaya
Chapiteau orné d'un griffon,
détail d'une baie ternée de la façade

 

Le décor

Le décor de cette maison romane se concentre sur les baies du premier étage, celles de la salle. Il se développe sur les sommiers des arcatures, les piédroits en s'insérant dans les creux des moulures. Les motifs sont d'une grande finesse et jamais ne se répètent. Les rinceaux de palmettes sont les décors les plus représentés. Au sommet des deux piédroits de la deuxième fenêtre se trouvent deux masques humains, l'un joufflu, l'autre émacié, l'un barbu, l'autre glabre. Les mèches sont dégagées par de fines incisions et leurs yeux globuleux sont cernés d'un épais bourrelet.
Il ne subsiste plus que deux chapiteaux des colonnettes portant les baies ternées. Le mieux conservé représente un griffon, animal mi aigle mi lion, motif courant dans l'art roman, traité ici avec beaucoup de soin et de raffinement dans les détails : fines plumes du cou légèrement incisées, empennage plus large des ailes, ruban perlé enroulé sur les pattes, serres accrochées à l'astragale. Le second, bûché en façade, présente dans l'épaisseur du mur un lion grimaçant. Les trois modillons qui soutenaient jadis les pans de bois offrent également des thèmes courant de l'art roman. L'un représente un animal fantastique, le deuxième un homme accroupi et le troisième un masque humain joufflu. Leur facture est d'excellente qualité et montre un soin tout particulier apporté au modelé.

 

Haut de page


Logo ville de Figeac
Site officiel de la Ville de Figeac - BP 205 - Rue de Colomb - 46100 FIGEAC
Tél. 05 65 50 05 40 - Fax : 05 65 50 02 33
- Mairie ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30
Samedi 8h30 à 12h00 - (Permanence État Civil uniquement)